Atelier 08-01-2015

Pas du tout dans mes habitudes de la jouer cocardier, je serais plutôt à l’opposé, mais ce matin j’ai envie de penser que les mots liberté, égalité et fraternité ne sont pas juste des incrustations creuses de front (si j’ose dire) de mairie.

Le grand Pan.

Fatigué par la cacophonie des médias porteurs de nouvelles plus deprimantes les unes que les autres, j’ai tout coupé pour me mettre en état d’introspection en écoutant la recomposition des “quatres saisons” de Vivaldi par Max Richter. Et le grand Pan m’a rendu visite…