Cette semaine j’ai attaqué une nouvelle toile

Photo de la peinture au premier plan avec des présentoirs de tubes de peintures dans le fons

Pour le projet d’exposition dont je vous ai parlé il y a quelques jours de cela, j’ai commencé une nouvelle toile plutôt lumineuse.

La qualité de photo de mon téléphone est vraiment moyenne pour saisir les nuances de couleurs…

Petit rappel, l’idée de cette série est de proposer des œuvres avec deux contraintes :
– Un rond toujours présent dans la partie supérieure de la composition.
– Une palette de 4 couleurs identique pour chaque tableau.

Et quand est-ce que tu peux peindre avec le magasin ? Et ben le soir à partir de 18h00 ou le samedi où je ne suis là que pour vendre et peindre ! ^_^

Pour cette toile, je travaille beaucoup avec des brosses carrées qui me permettent d’obtenir facilement des effets de texture de type minérale. J’utilise aussi un petit pinceau d’aquarelle (dont je détourne l’usage) en petit gris et avec un bout de brosse aplatis comme une sorte de blaireau pour tamponner et adoucir certaines zones à la manière de ma pote Isa

Il y aussi les additifs qui comptent beaucoup dans la réalisation, comme le médium à peindre brillantdes chez Lefranc Bourgeois. Il permet, après avoir dilué un peu la peinture à l’essence, de redonner un peu de fermeté à votre jus pour pouvoir faire des glacis subtiles.
On pourrait presque se passer de vernis tellement le résultat est homogène…

Voilà, c’est tout pour cette semaine concernant la série de toiles.
N’hésitez pas à poser des questions si vous avez des interrogations sur la peinture à l’huile ou laissez un petit commentaire. :)

J’adoooore les carnets !

Les carnets et moi c’est une longue histoire. J’en rempli depuis un bon bout de temps aussi bien pour des croquis, des dessins, des peintures que des projets en tout genres.

Image d'une pile de carnets

Une idée, un carnet !

Mais c’est depuis 2017 que je suis très assidu sur les carnets de bistrot, d’ailleurs, vous pouvez en voir quelques publications ici même sur ce Blog.

Et c’est de l’exercice que représente le carnet dont j’ai envie de parler parce que c’est vraiment un exercice à contre courant du rythme échevelé de notre société !

A l’heure de l’instantané, le carnet est une compilation de contemplations qui, contrairement aux « reels » et aux « stories », resteront gravées dans votre mémoire car, remplir un carnet, ce n’est pas juste remplir une page, c’est se concentrer sur un effort visuel dans un environnement qui ne le facilite pas toujours et c’est l’atmosphère de ce moment qui s’imprime durant l’exercice et qui rejaillit quand, plus tard, vous feuilletez les pages de votre ouvrage.

Un café, un bon mot !

Le carnet est un ami sans faille qui vous rappellera les bons comme les mauvais souvenirs mais sans jugement, juste des moments qui ont eu lieu, qui ont été observé et qui ne sont plus que des lignes à interpréter mais qui vous permettent de voir le chemin parcouru dans la bibliothèque de votre existence.

Tant de pages à remplir !

J’emporte même mon carnet à la Comédie-Française où j’ai la chance d’être invité. Et je dessine ce que je vois. – Cabu