J’adoooore les carnets !

Les carnets et moi c’est une longue histoire. J’en rempli depuis un bon bout de temps aussi bien pour des croquis, des dessins, des peintures que des projets en tout genres.

Image d'une pile de carnets

Une idée, un carnet !

Mais c’est depuis 2017 que je suis très assidu sur les carnets de bistrot, d’ailleurs, vous pouvez en voir quelques publications ici même sur ce Blog.

Et c’est de l’exercice que représente le carnet dont j’ai envie de parler parce que c’est vraiment un exercice à contre courant du rythme échevelé de notre société !

A l’heure de l’instantané, le carnet est une compilation de contemplations qui, contrairement aux « reels » et aux « stories », resteront gravées dans votre mémoire car, remplir un carnet, ce n’est pas juste remplir une page, c’est se concentrer sur un effort visuel dans un environnement qui ne le facilite pas toujours et c’est l’atmosphère de ce moment qui s’imprime durant l’exercice et qui rejaillit quand, plus tard, vous feuilletez les pages de votre ouvrage.

Un café, un bon mot !

Le carnet est un ami sans faille qui vous rappellera les bons comme les mauvais souvenirs mais sans jugement, juste des moments qui ont eu lieu, qui ont été observé et qui ne sont plus que des lignes à interpréter mais qui vous permettent de voir le chemin parcouru dans la bibliothèque de votre existence.

Tant de pages à remplir !

J’emporte même mon carnet à la Comédie-Française où j’ai la chance d’être invité. Et je dessine ce que je vois. – Cabu

 

Ça fait longtemps !

Je viens de m’apercevoir que le dernier billet de mon Blog date de mai 2020 !

Évidemment, entre temps, j’ai ouvert une boutique de couleurs qui a ouvert ses portes il y a tout juste un an !

Il y a beaucoup de couleurs ! 😅

Alors forcément, ça me laisse beaucoup moins de temps pour les dessins et les illustrations… Mais je n’ai pas lâché les crayons pour autant !

Les carnets de bistrot font toujours partie de mon quotidien et accompagnent mon café tous les jours ! ☕

Toujours accompagné de la petite phrase attrapée au vol…

Donc, ma résolution de cette année est de redonner un peu de vie à ce Blog en publiant quelques unes des gribouilles que je commets encore par-ci par-là…

Croquis de bistrot et brèves de comptoir #4

En ce moment je suis vraiment plus qu’occupé par tout un tas de choses qui font que j’ai un peu moins de temps pour dessiner et publier des articles sur le blog.
Malgré tout, j’arrive à tenir, à peu près, un petit croquis de bistrot par jour. D’ailleurs, à ce sujet, j’ai pas mal de sollicitations qui m’invitent à faire une publication de ces carnets de croquis de bistrot.
Je pense que je vais me lancer dans l’aventure en financement participatif mais j’en reparlerai quand j’aurai préparé un début de maquette. :)
En attendant, voici une petite sélection de quelques un des derniers dessins.

Croquis de bistrot et brèves de comptoir

Tous les matins depuis un an, avant d’aller vendre des pinceaux, je vais prendre mon café au Royal, mon QG / bistrot du quartier.
Tous les matins, je sors mon Moleskine, mes crayons et je fais un petit croquis de ce qu’il se passe autour de moi.
Habituellement, je me pose en terrasse et observe les gens qui passent… Sauf quand il fait froid.
Là je suis « obligé » de prendre mon café à l’intérieur et d’y trouver mes sujets d’inspiration… Mais, depuis peu, j’ai trouvé amusant d’agrémenter les croquis de citations entendues le jour-même dans le bar.
Voici un petit aperçu des dernière en date, j’espère que vous apprécierez. ;)

Croquis du matin: une « tête de besac » 

Quand on habite une petite ville de campagne comme la mienne, il y a inévitablement des personnages comme ça, que l’on connaît, de près ou de loin. Ils font partie de notre décor, comme on doit peut-être faire partie du leur… Ce qui est le cas de ce monsieur pour bon nombre de bisontins. 

Une « tête de besac »